Menu principal

Comprendre ce que sont les mouvements conspirationnistes
par Mireille Forget le 2020-11-07

Début octobre, Facebook a fermé 900 pages de ses utilisateurs engagés dans la mouvance qu'on appelle QAnon.  Ce qui peut sembler ésotérique origine d'un mystérieux prétendu agent du FBI – Q pour question et Anon, abréviation d'Anonymous – qui serait à la source de révélations choquantes sur les hauts dirigeants américains et mondiaux.  Le mouvement a été traduit en français (et d'autres langues) et s'avère très populaire au Québec où on évalue que 15 à 25% de la population y souscrirait.


Origine et étalement du réseau

Q a débuté en demandant à ses followers d'observer les nouvelles le lendemain.  Évidemment, il y avait toujours quelque chose qui pouvait être mal interprété et alors Q avait peu à dire pour insuffler sa théorie du complot.  Puis il a encouragé ses membres à faire leurs propres recherches et à les partager sur le Web.  Et là, ça a vite fait boule de neige...  En fait, les disciples de Q n'ont même plus besoin de lire ses messages. Ils peuvent s'appuyer sur toute une constellation d'influenceurs dans cette communauté qui prennent soin d'interpréter et d'analyser ses paroles.

Personnellement, il y a plusieurs années que j'en ai entendu parler par des proches qui avouent y faire des recherches et partagent leurs trouvailles qui sont majoritairement des dénonciations de prétendus complots.  Ils se perçoivent comme des guerriers du web et veulent sincèrement nous  sauver.  

Je me souviens que lors des élections américaines de 2016, une de ces personne me décrivait Hillary Clinton comme un membre du complot, de la cabale comme on dit.  En 2017, on affirmait que les opposants à Donald Trump, tels que des politiciens du Parti démocrate, des journalistes, des fonctionnaires du gouvernement américain récalcitrants, étaient sur le point d'être arrêtés et enfermés à Guantanamo.  

Voilà une autre caractéristique de cette mouvance: il y a toujours un gros événement extraordinaire qui est annoncé – comme la remise à zéro imminente de l'argent et de nos dettes l'hiver passé –, événement qui n'arrive pas, malheureusement dans ce cas précis... 


Déresponsabilisation 

Les grands banquiers internationaux sont souvent cités comme la source du problème.  Si on pense à la société de consommation, c'est un fait indiscutable qui me donne un bon exemple pour démontrer que le modèle part toujours d'une réalité objective qui est subtilement déformée, ce qui a pour effet de susciter l'incertitude, l'inquiétude et une grande peur parce qu'il n'y a rien que l'on puisse faire à part accuser.  «?Ils?» seraient tellement forts que nous n’aurions aucune chance de gagner.  

Ce qui amène un grave problème : ces croyants accumulent ainsi beaucoup de ressentiment et de haine.   Quand nous nous croyons acculés au mur, nous sommes prêts à tout pour nous défendre.  

Les adeptes de QAnon croient dénoncer le mal et c'est cette certitude qui leur donne l'impression de travailler au service du bien et, ultimement, à sauver le monde.  À n’importe quel prix.

Notez en passant que dans cette pensée biaisée il n'y a pas de réchauffement climatique ni de problème de surpopulation mondiale, la terre est assez vaste pour qu'on y vive tous en consommant sans réserve...  Autrement dit, l'initié n'a aucune responsabilité individuelle.  


Trump vs les mégariches

Donc, d'après cette croyance bien répandue, des individus ultra-influents, pédophiles et sans scrupules, se seraient appropriés le monde.  Il y a sûrement du vrai dans cette affirmation...

Et, assez bizarrement, les partisans de QAnon croient que le président américain, Donald Trump, leur livre une guerre clandestine. Il est présenté comme un guerrier secret qui lutte contre ce présumé réseau de trafic d'enfants dirigé par des célébrités et des représentants du gouvernement de l'État profond.  

En fait, ce qui me frappe dans cette histoire c'est que Trump est identifié comme le seul bon dirigeant politique.  Les démocrates sont tous de la «?gauche radicale ». Même Trudeau a beaucoup été ridiculisé lors de la dernière campagne électorale – étant présenté comme un valet au service des riches.  Et Legault n'y échappe pas non plus...  

C'est là que me revient un réflexe acquis en lisant des romans policiers: «Cherche à qui le crime profite» J'avoue rester assez perplexe…

Une autre analogie que j'ai observée: la majorité des conspirationnistes affirment haut et fort ne plus regarder les nouvelles, croyant que tous les médias sont contrôlés par la cabale.  Même la science serait infiltrée et dirigée.  Il ne resterait qu'une seule source crédible, soit celle du complot mondial.  Aberrant.

 

Une façon subtile d'influencer

On retrouve les origines de QAnon dans un contexte spécifique au sein d'une culture web cynique où il est permis de tout dire, même – et surtout – si c'est horrible, scabreux, dégradant.

J'ai reçu plusieurs messages qui m'invitaient et j'ai ouvert quelques pages internet.  Ça commence généralement avec une belle image idyllique en couleur – une belle jeune femme qui parle d'amour sur un fond de ciel à la Walt Disney.  

Je me rappelle d'une en particulier qui nous annonçait que nous avions déjà gagné, que la « lumière a gagné ».  Intéressant... Puis on nous parlait d'amour universel et de jolies choses pendant quelques paragraphes jusqu'à ce que le ton monte et que le message devienne carrément haineux.  Mon curseur m'indiquait que ça s'étirait sur des pages et des pages.  J'ai vite eu le réflexe de fermer la fenêtre, ressentant un malaise.  Mais ce n'est pas le cas pour tous, malheureusement.


Radio-Québec

Je termine avec cet exemple bien québécois.  J'avais remarqué que quand on tombait sur un de ces sites qui, en passant, ne sont pas tous de QAnon, on recevait aussi plein d'offres analogues... C'est probablement comme ça que je me suis rendue sur YouTube où un Québécois, Alexis Cossette Trudel, se présentait comme animateur à Radio-Québec.  

Au départ, ce qu'il disait était intéressant mais le patern conspirationniste est vite devenu évident.  J'ai réalisé qu'il ne s'agissait pas de notre entreprise d'État mais bien d'un média membre de la mouvance conspirationniste. 

Il faisait la promotion des théories de QAnon depuis plusieurs années, publicisant des affirmations assez farfelues sur la cabale mondiale secrète qui contrôleraient les événements se déroulant sur la planète.

Toutefois, le chat commençant à sortir du sac, M. Trudel, un Montréalais dans la quarantaine, a bifurqué vers une interprétation personnelle de la pandémie où il affirme que les risques associés à la maladie sont exagérés, qu'il s'agit en fait d'une conspiration médiatique mondiale qui a pour but de nuire au président américain Donald Trump.

 Le 7 octobre, j'apprends en même temps que vous que Facebook vient de lui fermer ses portes pour causes sanitaires.  En effet, il a souvent remis en question la nécessité d'adopter des normes sanitaires publiques et il juge que le premier ministre du Québec, François Legault, fait aussi partie du complot contre Trump.

Son auditoire, que ce soit sur Facebook ou sur YouTube – où sa chaîne compte 120 000 abonnés –, avait pris beaucoup d'ampleur depuis l'éclatement de la pandémie.  Il était devenu un meneur au sein du mouvement visant à manifester contre les règles sanitaires québécoises, notamment le port obligatoire du couvre-visage dans les commerces et les lieux fermés publics.


Conclusion

Il n'y plus aucun doute que notre monde est en pleine mutation, nous pouvons le constater tous les jours.  Les problèmes climatiques s’accélèrent et la date d’échéance pour revenir aux objectifs de l’Accord de Paris est maintenant de 9 ans.  

Je crois sincèrement que nous avons un objectif prioritaire, commun et mondial, à atteindre et que c’est faisable si nous nous y mettons tous ensemble.  C’est possible de changer notre économie polluante pour une nouvelle économie verte et viable à long terme.  Ce monde assez complexe abrite une majorité de gens raisonnables et bien intentionnés, qui veulent la paix.  J'ose espérer que la communication, la connaissance et l'amour de la vie seront assez forts pour faire basculer notre société mondiale dans un futur viable.

Mireille Forget

Note : j'attends de voir les premiers résultats des élections américaines ce soir...





Espace publicitaire