Menu principal

Le secret : prendre soin des uns et des autres
par Mireille Forget le 2020-11-28

Même si les espoirs de voir un et même plusieurs vaccins apparaître en 2021 sont bien là, nous ne pouvons pas encore dire que nous sommes sortis du bois.  Mais les choses avancent déjà dans la bonne direction.

Même chose pour les élections américaines : nous sommes nombreux au pays à nous réjouir de la victoire des démocrates.  Moi qui ai suivi leur convention en direct à la fin d'août (4 soirs), j'ai pu voir et entendre que ce parti véhicule des valeurs similaires à celles que nous chérissons au Québec.  

Donc, l'espoir de jours meilleurs adoucit notre stressant vécu quotidien et c'est bon pour le moral.  Et il va nous en falloir beaucoup avant qu'on puisse dire que cette pandémie est derrière nous.

En attendant, on va devoir trouver au fond de nous des ressources peut-être jusque-là inconnues afin de triompher du mal-être qui nous accable.   Mais, qu'à cela ne tienne, nous allons y arriver, nous n'avons pas le choix.  Quand faut y aller, faut y aller.  Tous ensemble, unis et créatifs.


La résilience ça se cultive

En attendant, il nous faut trouver les moyens de rester positifs.  À bien y penser, notre situation n'est pas aussi sombre que certains voudraient le croire.

Une personne née en 1910 a connu deux guerres mondiales dans sa vie.  Rares sont ceux d'entre nous qui espèrent le retour de soldats partis au front.  Ce n'est pas à ce niveau que nous vivons notre détresse.  Cette même personne née en 1910 aura aussi eu à se battre contre un virus : la grippe espagnole.  Ce fut une pandémie particulièrement meurtrière, tuant plus de 50 millions de personnes de par le monde selon certains experts.  À côté de ça, la covid semble moins terrifiante.

Cet individu né en 1910 a aussi connu une grande crise financière.  Nous sommes heureusement mieux outillés pour affronter ce genre de choses aujourd'hui.  Quand on se compare on se console, comme dit l'adage...  

Bon d'accord, nous sommes en meilleure position pour résister à ce qui nous menace.  C'est un atout majeur.

Il nous reste à resserrer les coudes et à faire preuve d'imagination.  Il semble que les lumières et décorations de Noël sortent vite cette année...  C'est une mesure efficace pour enjoliver les fins de journées qui nous arrivent si tôt.  Le magasinage des fêtes est aussi très populaire, ce qui se fait masqué et à 2 mètres mais pas toujours.  On oublie trop souvent que le virus, lui, est toujours-là à guetter sa chance.  Pour l'amour de nous tous, ne la lui donnez pas et surtout pas par négligence !

Je vous encourage donc à garder le contact avec les vôtres, dans le mesure du possible et en respectant les mesures sanitaires.  Gardez aussi un oeil sur vos voisins.  Ayez des pensées gentilles et ne lésinez pas sur l'empathie.  Ce Noël sera différent mais il peut toujours être joyeux et plein de vie.  C'est à nous de faire le bon choix.

N'oublions pas que le seul fait de prévoir un Noël en petits groupes/bulles est un fort incitatif à respecter le confinement avant la fête de peur d'être privé de quelques précieux invités.

Mireille Forget





Espace publicitaire