Menu principal

Le monde de l'après-covid -5
par Mireille Forget le 2020-12-30

Le 25 décembre

Le petit arbre de Noël intérieur fait un coucou au gros qui trône devant la maison.  Jasmine est fin prête et elle attend ses invités.  S’il y en a qui arrivent de loin et logent un peu partout dans la parenté alentour, la majorité d’entre eux n’ont pas long à faire et ils sont près d’arriver.  

Les premiers à le faire, ce sont les familles de ses belles-sœurs et cousines qui se sont chargées de cuisiner les nombreux plats qui seront offerts en libre-service bientôt.  Il y a de tout : du trad et du vegan, du chaud, du froid, des tourtières et de la dinde assurément!  La desserte est prête pour accueillir les bouteilles de vin.  Il y a de quoi identifier les coupes même s’il n’y a plus trop lieu de s’inquiéter des microbes.

La famille s’est bien agrandie avec les années.  Les jeunes ont trouvé des conjoints et ce ne fut pas toujours sans déranger quelques âmes sensibles.  Si la majorité des alliances se sont faites entre Québécois de souche, il y a de la diversité.  Comme ces deux beaux-frères, un qui est juif et l’autre arabe.  Ils s’entendent très bien.  Il y a aussi un Amérindien marié à Geneviève et ils arrivent de la Côte-Nord.  Sans oublier Marie-Carmel, la belle Martiniquaise et ses trois jeunes qui sont de retour des Caraîbes.  Il y a tellement d’enfants.  Qui jouent partout, se faufilant entre les invités qui se déshabillent dans l’entrée.  C’est une bonne idée d’avoir installé un porte-manteau mais sûr, il ne suffira pas à la tâche.  La cour est pleine de voitures et il y en a d’autres stationnées à la queue leu leu dans le rang.  Et, parmi celles-ci, beaucoup de véhicules électriques ou hybrides, des vieux et des tout neufs.  Le parc automobile aussi s’est mis à la mode.

Le fête bat son plein et les conversations fusent.  Martine passe avec sa tablette et montre la vidéo de Sœur des Neiges, la religieuse de la famille qui a attrapé la covid en 2020 et s’en est tirée sans séquelles.  Elle va bien depuis et apprécie les messages que sa petite nièce institutrice prépare pour elle.  Martine a convaincu tout le monde de se filmer en lui envoyant des vœux et elle en a fait un montage, comme les autres années.  La religieuse leur répond maintenant en direct!  C’est bon de voir comme la famille est soudée.  

Puis, vient le moment tant attendu: celui de déballer les petits cadeaux, un pour chaque invité.  Ce qu’on peut rigoler avec ces babioles qui vont pourtant être conservées précieusement.  C’est un symbole de la famille.  Après, on va se conter des histoires, rire, les jeunes et les moins jeunes vont jouer, danser et les petits se chercher un endroit calme où piquer un roupillon...  

Puis, comme la marée monte, elle redescend et les invités se retirent en emportant tous leurs effets : vêtements, chaudrons, coupes, vaisselle et chaises!

Mais il en reste quelques-uns pour s’attarder, la fête ne finira pas si vite que ça!  Quelle journée!  Jasmine est tellement contente qu’elle ne peut l’exprimer.  Les dernières années ont été frustrantes, épuisantes mais maintenant c’est derrière nous et on va vite oublier.  Ce qu’on vit aujourd’hui, c’est du pur bonheur.








Espace publicitaire