Menu principal

Quelle joie! La pandémie prend enfin du recul!
par Mireille Forget le 2021-07-20

Ce que nous avons appris

Nous savons maintenant que l'humanité est une.  Qu'un petit phénomène en apparence insignifiant à l'autre bout du monde peut avoir des conséquences très inattendues et bouleverser complètement notre mode de vie.

Ce mode de vie dont nous étions si fiers est menacé par nos actes au quotidien.  Toute la société mondiale– une nouvelle façon de nous percevoir– est en profonds bouleversements.  L'adaptabilité est un concept majeur, nous venons d'en avoir la preuve.

Partout au Québec, au Canada et même dans le monde, les gens ont fait des miracles pour passer à travers la crise.  L'entraide sociale est devenue une valeur forte, indispensable.  Adepte de RDI économie, je suis toujours soufflée de voir le nombre de nouvelles entreprises qui naissent, on nous en présente tous les jours.  De petites PME très branchées et si innovantes.  Le Québec dispose d'une forte concentration d'entreprises spécialisées dans le numérique qui les aident à atteindre l'efficacité en créant les moyens techniques nouveaux pour y arriver.  


Une nouvelle façon de nous voir

Je trouve très significatif qu'à travers tous ces changements, il apparaît que nous ressentons beaucoup plus d'empathie pour les autres.  Que les barrières tombent les unes après les autres.

On veut rendre justice aux petits, à tous ceux sur qui les bien-pensants jetaient l'opprobe ou le voile d'un profond silence.  Je pense ici aux enfants amérindiens enlevés à leurs parents et parqués dans des pensionnats tenus par des religieux qui n'avaient pas bien intégré les principes de charité du Christ.  En croyant agir au nom de la civilisation, ils ne faisaient qu'un travail d'eugénisme bâclé.  Quelle terrible erreur.

La société américaine est dans une situation similaire.  L'heure est au pardon et à la guérison des blessures laissées par l'esclavage.  Je pense encore à la tuerie islamophobe récente en Ontario.  Aux féminicides... Toutes les personnes n'ont pas la même capacité d'adaptation aux bouleversements de notre monde, certains n'ont pas la force d'y faire face et, dans leur aveuglement, se défoulent sur d'innocentes victimes, rien de nouveau sous le soleil.


Plus d'empathie

Petit à petit, nous nous rapprochons les uns des autres. Nous sommes plus ouverts, plus confiants.  Plus généreux.  Lors des grands sommets en Europe, les pays industrialisés rivalisent afin d'offrir des doses de vaccins aux pays pauvres.  Une tolérance nouvelle voit le jour et ça me plait bien...

 Mireille Forget

Note : l'excédent de traits-d'union dans l'édition de mai provient d'une défaillance dans la fonction justification de la police de caractère utilisée pour les textes courants.  Juste un petit bug mais si déplaisant !  On travaille là-dessus.





Espace publicitaire